Podcasts – Sélection spéciale “Vêtements”

Trop court, trop long, trop fleuri, trop rose, trop moulant, parfois pas assez “républicain”. Le vêtement déchaîne les passions et c’est avec cette sélection spéciale que toute notre équipe vous souhaite une bonne rentrée!

• “Sans footballeurs américains, pas de crop-top“, Les mains dans les poches, Compagnie Club : “Le podcast qui déshabille le vêtement pour mieux comprendre sa perception. Parce que les vêtements n’ont pas de genre, seulement une histoire”.

“Carcan de soie, prison de taffetas, quand les vêtements entravaient les corps des femmes”, Le cours de l’Histoire, France Culture : “L’histoire de la mode est une longue histoire de contrainte exercée sur le corps féminin. Du vertugadin à la crinoline, du corps baleiné au corset, des talons aux perruques, les femmes sont encombrées, comprimées, déséquilibrées par des injonctions qui peuvent porter atteinte à leur santé”.

• “Des vêtements et des femmes“, Les femmes, toute une histoire, France Inter : “Le 3 octobre dernier, à l’inauguration du Salon de l’Auto à Paris, un Huron (ou une huronne) aurait certainement été saisi par la bizarrerie de la scène : tout le gratin de l’industrie automobile était là, sans parler d’une armée de garde-du-corps, attendant l’arrivée éminente du président de la République … Habillés tous pareil, en sombre, costume-cravate et chaussures plates… Et au milieu de cette foule d’hommes : UNE femme, en robe moulante, juchée sur des chaussures à hauts talons, à côté d’une voiture de luxe… Le Huron se serait renseigné : les hommes dans les bureaux s’habillent tous comme ça ici… Et la femme, c’est une hôtesse. L’agence qui recrute ces dames exige qu’elles portent la jupe courte et le talon haut…. C’est pour mettre en valeur les autos, lui aurait-on dit aussi….”

• “On l’appelait Marie Pantalon“, Une histoire particulière, France Culture: “Une jeune Savoyarde part tenter sa chance en Californie, en pleine ruée vers l’or. Marie Suize s’impose dans un univers d’hommes, une activité difficile et dangereuse. Seule femme à porter le pantalon, elle se taille une réputation”.

• “Fringué comme une tapette“, Camille, Binge audio : “Une jupe, une cravate, du rose ou des fleurs. C’est une évidence, le vêtement est un objet politique et genré. De la couleur au motif, en passant par la coupe, chaque détail d’un habit le range dans un des deux rayons : homme ou femme. Et quand une personne transgresse les règles de l’apparence binaire, elle est automatiquement associée à une orientation sexuelle non-hétéro”.



Citer ce billet
Prune Decoux (2023, 7 septembre). Podcasts – Sélection spéciale “Vêtements” ANR-HLJPGenre. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pojc

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search